L’Elève paie, le Maître s’adapte !

De Pierre-François Boët

Voilà 3 mois que Monsieur C.P. (un homme de 45 ans) est en retard à chacun de ses cours !
Oh ! Non pas de 2 ou 10 minutes mais plutôt de 25 à 30 minutes, systématiquement!
J’essaie de lui faire comprendre de plus en plus clairement que ce n’est pas normal. Il semble ne pas bien saisir. Ce jour là, j’estime que le temps d’approche est fini! Aussi, n’a-t-il pas fini de poser ses affaires que je dis : « Arriverez-vous avec ½ heure de retard à chaque fois ? Parce que si c’est le cas il vaut mieux changer d’horaire ! Je n’ai pas envie de faire des heures supps non payées à chaque fois à cause de vous! »
Et Lui de répondre !
« Ouiiiiii !, vous ne respectez pas les horaires, à chaque fois que j’arrive vous êtes encore en train de faire travailler l’élève précédent ! Si vous êtes en retard sur votre timing ce n’est pas de ma faute. Ce n’est pas moi qui suis en retard, c’est vous ! »
Et moi !
« Vous êtes en retard d’½ heure systématiquement, vous ne pouvez pas savoir, à moins d’être devin, (ce qui ne semble pas être votre cas!) si j’ai fini avec l’élève précédent!
De plus, si je suis en train de faire travailler l’élève qui vous précède c’est parce que je vous attends et que je préfère continuer à travailler avec Lui, plutôt que de perdre mon temps! je vous demanderai donc d’arriver à l’heure les prochaines fois parce que moi, je ne continue pas dans ces conditions !
Et Lui de répondre !
« De toute façon : Je suis client, je paie, vous êtes à ma disposition ! »
Et moi !
« Cher Monsieur vous faites erreur : vous venez chercher un enseignement, vous êtes demandeur, vous êtes l’élève et je suis le Maître. Donc c’est à vous, à vous conformer à mes disponibilités ainsi qu’au contrat administratif et moral passé lors de l’inscription ! »

Il est parti et n’est jamais revenu.

- Quel était son but en s’inscrivant ?
- Comment aurait-il pu suivre un enseignement (artistique de surcroît) en assimilant la Musique, le prof et le cours un article de consommation.
- Dans cet état d’esprit comment aurait-il pu recevoir, ressentir, et transmettre la Musique.
- Sa Musique ?????
- Si j’avais eu le temps je lui aurais suggéré la piscine pour commencer par dissoudre la cacophonie avant d’entreprendre, peut être un jour, dans de meilleures conditions : La recherche de l’Harmonie.
----------------------------------------

P.S 1. Je raconte cette anecdote parce que :
1) Le cas ne s’est pas produit qu’une fois
2) Cela me paraît être un exemple du sens dans lequel évolue la société.
De la notion, morte, de Hiérarchie (pas toujours bien mesurée), on est passé à l’obligation de faire du copinage-égalitaire, mais l’époque « on se tape sur le dos et sur le ventre » est révolue… on commence maintenant la phase hiérarchie inversée, apparemment, pas mieux évaluée que son inverse!

P.S. 2 Dans le cadre de cette anecdote : Les élèves inscrits se succèdent de ½ heure en ½ heure.
Je ne suis payé qu’en fonction du (N d’élève) x (½ h) : 12 élèves = 6 heures payées.
Ne sont pas pris en compte dans mon salaire : ni les pauses ou passages obligés « faire pipi », « boire un café dégueu au distributeur » ni « passer au secrétariat pour raisons administratives »

Je pense même que sur le plan des lois du travail, il y a vice de forme !

Case avec livres, qui servent aussi de menu La clarinette
Case avec des boîtes de conserve et un chat qui dort
Case avec des bouteilles et une balance